Les gens de la région passent souvent devant sans le voir, dans ce rond-point qui sépare Vevey de Villeneuve. On a tort de ne pas s’attarder! Tournant le dos à la route, tout entier tourné vers le grand large, le Grand Hôtel du Lac (qui mérite tant son nom!) est un palace à taille humaine, beau et chaleureux sans être prétentieux. Qui pousse la porte reviendra, c’est sûr, pour une parenthèse enchantée dans un lieu enchanteur. Cet automne, pour fêter ses 150 ans, l’établissement propose quelques offres susceptibles de tenter les nouveaux initiés.

 

Ouvert en 1868, l’établissement accueille des visiteurs venus du monde entier au bord du Léman, d’abord comme simple relais pour voyageurs, puis gagnant toujours plus d’élégance et de prestige. En 2004, les nouveaux propriétaires (une famille de Bahreïn) rénovent l’hôtel, faisant appel à l’architecte de renom Pierre-Yves Rochon. Sa société, PYR, est spécialisée dans la décoration d’hôtels de luxe, avec à son actif des établissements tels que le Four Seasons Georges V à Paris ou l’Hôtel Savoy à Londres. Cet investissement a permis au Grand Hôtel du Lac de devenir membre des «Relais et Châteaux» et des «Swiss Deluxe Hotels», s’inscrivant ainsi dans les 40 meilleurs hôtels de Suisse.

 

Dehors: arbres centenaires, piscine luxueuse et panorama lacustre. Dedans: une invitation au voyage. Les bibelots et meubles anciens, d’Asie et d’Europe, ont été chinés par Pierre-Yves Rochon lui-même et le somptueux arrangement floral est changé toutes les semaines. Rien de minimaliste dans ce décor opulent, plutôt la chaleur de l’abondance, l’attrait du détail rare. Y a-t-il un endroit plus dépaysant que le salon mauresque pour prendre le thé? Un bar plus exotique la «boîte chinoise», sans comptoir, qui permet au client de choisir les ingrédients de son cocktail et d’assister à sa préparation?

 

L’ambiance presque familiale (une famille très chic, alors…) s’explique aussi par les 50 chambres et suites – seulement. Sans grande surprise, notre logement préféré est la suite Léman, qui allie audacieusement le rouge, le noir et la vue sur le lac. Dès l’entrée, on remarque le grand lustre rouge et les fauteuils noirs du petit salon. Ambiance feutrée de palais lointain…

 

Comme tout grand établissement se doit de disposer d’un spa de renom, le Grand Hôtel du Lac ne fait pas exception. Ce petit espace de douceur intimiste joue la carte du haut de gamme local, mettant en valeur la tradition médicale helvétique. La marque luxueuse Dr Burgener, issue, en 1955 d’une clinique de chirurgie esthétique lausannoise, se spécialise dans les soins anti-âge pointus et prépare des traitements et produits individualisés, selon les types de peaux de chacun. Une approche autodéfinie «haute couture»… mais qui prend du temps. Les pressés pourront aussi se satisfaire d’une séance au hammam ou au sauna.

Mais s’il est une raison encore plus voluptueuse de fréquenter le Grand Hôtel du Lac, c’est bien sa cuisine. Le chef, Thomas Neeser, une étoile au guide Michelin et 16/20 au Gault et Millau, assure depuis 7 ans la réputation de la maison, que ce soit au restaurant Les Saisons ou à la brasserie la Véranda. Le produit est à l’honneur: les ingrédients sont locaux au maximum, tout comme la carte des vins, avec une belle sélection. On peut y déguster de l’omble «Riviera Vaudoise» ou une superbe côte de bœuf aux cèpes. Pour être encore plus près des produits, le restaurant propose la Table du Chef, située dans les cuisines. On y accède (chut, c’est presque un secret) par la magnifique Salle Viennoise utilisée pour les mariages, à travers une porte dissimulée derrière un immense miroir. Un itinéraire initiatique, dont peu ont envie de revenir à la vraie vie…

 

Cet automne, l’hôtel se propose de fêter son anniversaire en public, avec des fêtes petites et grandes. Trois idées pour s’approprier les lieux:

La garden-party: le 9 septembre, l’hôtel ouvrira ses portes à tous ceux qui le souhaitent, pour découvrir l’histoire de l’établissement et profiter du buffet dans le jardin.

La nuitée: d’octobre à décembre, les chambres Superior sont disponibles à 150 francs par personne, petit-déjeuner inclus. L’occasion d’une entrée en douceur dans ce havre.

Le repas: jusqu’en novembre, le menu anniversaire coûtera 150 francs à la brasserie chic la Véranda. Menu 4 plats, accord mets-vins, eau minérale et café inclus. Plaisir des sens…

 

Texte : Mona De Palma