La cure de jouvence aura duré plus de deux ans. Le Raffles, hôtel emblématique de Singapour, a rouvert ses portes le 1er août. «Peu d’hôtels au monde deviennent pour ainsi dire le synonyme des villes qui les accueillent», relève très justement Christian Westbeld, le directeur de ce palace ouvert en 1887, du nom du Britannique Sir Thomas Stamford Raffles, qui n’est autre que le fondateur de Singapour. Déclaré monument historique en 1987, cet établissement a conservé son charme exquis, son style colonial classique qui en fait une adresse incontournable et hors du temps, aussi savoureusement nostalgique que le Singapour Sling, ce cocktail maison servi au Long Bar de l’hôtel depuis 1915. La rénovation, menée notamment par Alexandra Champalimaud, décoratrice d’intérieure rodée à l’exercice, a permis de conserver la noblesse des lieux et de gagner 12 suites; il en compte désormais 115. Le Raffles accueille trois restaurants dont les cartes et menus sont signés par autant de stars de la gastronomie mondiale. La dernière arrivée, Anne-Sophie Pic, trois étoiles Michelin, a ainsi rejoint le chef Alain Ducasse et Jereme Leung, as de la cuisine chinoise.

Estelle Lucien

www.raffles.com/singapore/