S’habiller pour dîner… Les marques de mode se diversifient toujours plus dans les arts de la table, et les assiettes jouent les accessoires de soirée. Texte et sélection de Claudia Schmid.

 

Parmi les sujets qui emballent les lanceurs de tendances, ces dernières années, la nourriture emporte le morceau du roi. Foodblogs, tourisme gourmand, concours télévisés, recettes décortiquées sur les réseaux sociaux, astuces pour traquer les meilleurs produits de la région… Vive la table! Cette passion se décline de plus en plus dans les accessoires de cuisine et marque – c’est nouveau!– un retour de flamme pour la vaisselle. En France, on sent pour la première fois depuis des années que les ventes frémissent, alors que le secteur était réputé empoussiéré, avec son image de trousseau de mariage. C’est que la perspective a changé: il ne s’agit plus de s’équiper du bol à fruits à la soupière, quand le jeune couple emménage.

Aujourd’hui, à l’instar de tous les accessoires d’intérieur (coussins, bougies et compagnie) dont on accoutre son salon, les assiettes deviennent des éléments décoratifs dont on pare le dîner – et que l’on change à l’envi, tiens, en fonction des saisons, par exemple. Cette nouvelle attention a un nom, que l’on retrouve sur Instragram et dans les magazines: bienvenue au néologisme tabling, une version plus pointue du cocooning, en quelque sorte. Les ornements de cette nouvelle lubie décorative sont plus variés que jamais et souvent issus de l’univers de la mode. Les enseignes grand public comme H&M et Zara ont ouvert des espaces home, où les assiettes de porcelaine s’amusent sans prétention. Et les grands noms du vêtement se diversifient eux aussi dans le segment arts de la table, qui prolonge souvent des lignes d’ameublement. Effectivement: celui qui sait habiller des gens sait aussi vêtir des espaces… Les marques proposent ainsi des univers cohérents, de la pointe de la chaussure à la pointe de la fourchette.

En forçant à peine le trait, on pourrait porter une robe assortie à son sofa, ainsi qu’à son assiette. C’est bien la vision d’Alessandro Michele, directeur artistique de Gucci, qui, l’été dernier, a lancé une collection de déco, avec des boîtes de porcelaine, des plateaux, des chaises reproduisant les motifs de tigres et d’yeux vus en défilé. Et des icônes du luxe, comme Missoni ou Hermès, ont aussi prouvé leur compétence dans le domaine de l’intérieur et de la table, toutes deux étant présentes au Salon du Meuble de Milan. La dernière collection Hermès, Tie-Set, joue sur les motifs de cravate… Et même la marque de jeans Diesel passe à table, avec, dès 2015, une collection d’assiettes Cosmic. Ou préfère-t-on la ligne Lettuce (salade) que la styliste américaine Tory Burch produit (en vert…) avec la céramiste Dodie Thayer? Une vaisselle qui invite à la dégustation: quoi de mieux en matière de tabling?