Posts Tagged‘Fashion’

Amulettes en cascade

TREND Faut-il qu’elle soit religieuse? Pas forcément. La figure de la Vierge n’est pas très cotée sur le marché de la tendance. Pas d’avantage que celle de sainte Rita, patronne des causes désespérées. Pourtant c’est bien l’aura protectrice qu’invoquent les médailles que l’on voit apparaître sur les gorges des filles au style pointu. A défaut d’être ouvertement spirituelles, ces plaques rondes au bout de leur chaînette (fine) se veulent pour la plupart d’inspiration céleste: bienvenue aux signes du zodiaque, aux soleils et étoiles, à l’oeil protecteur, aux signes cabalistiques et même aux trèfle à quatre feuilles. Le charme opère de…

Dos à la mode

«Je n’aime pas son visage. Elle devrait juste montrer son dos», avait lancé Karl Lagerfeld au sujet de Kate Middleton. La mode, celle que nous voyons dans les magazines et sur les réseaux sociaux, a l’habitude de se dévoiler de face. C’est un fait: à notre époque, nous sommes obsédés par les visages. L’exposition «Back Side», organisée hors ses murs par le musée de la mode de Paris cet été, ne fait pas dans ces habitudes. L’événement retrace l’évolution des différentes manières d’habiller – ou dénuder – nos arrières. Une centaine de vêtements et accessoires de haute couture du XVIIIe siècle…

Du girly: en veux-tu, en voilà!

Du glamour, de la mode et des articles de luxe. Le titre «Chaussures italiennes» vient d’une armoire à chaussures dans laquelle Sylvie Fleury a dressé ses talons hauts les plus extravagants.  L’artiste contemporaine suisse réalise ainsi une exposition à l’institut suisse de Rome, du 23 mars au 30 juin. Dans cette dernière: des installations créées spécialement pour l’événement, mais également d’anciennes réalisations. L’occasion de voir ou revoir sa création «Miracle»: le mot géant (dix mètres de large et 1,50 m de hauteur) en néon violet très girly trône au même endroit depuis 2016 et a conquis le public romain. Une artiste néoféministe  Dans ses…

Un short à mon image

Plages brûlantes, jeux mouillés, variations de bleus, souvenirs légers… l’été est un sujet hautement photogénique. De ces images forcément pleines de charme et de couleurs, on peut aujourd’hui en décorer son maillot de bain. Plus besoin d’aller très loin: on promène la trace de ses étés exotiques à la piscine du quartier et ça va tout aussi bien. C’est le petit miracle de l’app imaginée par la marque de maillots anglaise Orlebar Brown, SnapShorts-app. En images: l’actuelle collection d’été d’Orlebar Brown.

Du stiletto au sneaker

Quand Victoria Beckham elle-même troque ses stilettos pour des sneakers, c’est qu’une révolution esthétique est en marche. On ne s’étonne plus de la prolifération de marques pointues qui donnent dans la chaussure de sport. Citons Common Projects, Axel Arigato ou Greats, qui jouent dans la ligue du design créatif, des matières de qualité et des prix justes. Ce même objectif animait aussi Guillaume Philibert, alors étudiant en architecture à Amsterdam, quand il a lancé sa marque Filling Pieces en 2009. Dans la collection de printemps, on aime surtout le modèle Dégradé (disponible en diverses couleurs, à 250 fr.) qui fait…

Confort léger contre la pluie

S’il fait gris, la pluie arrive, s’il fait beau, la pluie arrivera. On s’offre donc le plaisir d’être parfaitement équipé lorsque des seaux tombent du ciel. Le label danois Rains décline ses imperméables dans de fraîches teintes pastel qui devraient nous faire chanter sous l’averse. Fondée en 2012, la marque s’est spécialisée dans la légèreté des matières et l’originalité des couleurs. Sa gamme de vêtements waterproof est complétée par une série d’accessoires et de sacs sur lesquels les gouttes d’eau glissent comme sur les plumes d’un canard. Nos engins électroniques y sont bien à l’abri.

Gucci, sous le signe de l’abeille

Gucci joaillerie

Depuis qu’Alessandro Michele (43 ans) a empoigné les rênes de Gucci, en janvier 2015, les ventes ont pris l’ascenseur. On voit partout ses tenues colorées, végétale, faussement vintage: une redéfinition du romantisme. Mais il y a plus: la marque italienne s’est muée en ruche. Et pourquoi donc? Parce que le designer à la longue barbe fleurie voue une véritable passion aux abeilles. Il et en lâche partout: en broderie sur les vêtements (et les cadrans de montres!), en imprimé sur les accessoires et surtout en version 3D, véritable reproduction naturaliste, en or et diamants, sur les nouveaux bijoux de la…

Victorinox veut habiller le monde de suissitude

Mercredi 17 mars, à New York, dans les locaux du Swiss Institute, ce n’était pas, comme d’habitude, des œuvres d’art contemporains qui se dévoilaient derrière les murs de briques peints en argenté. Ce soir-là, des projections vidéo évoquaient l’univers Victorinox: ses couteaux pliants très techniques, l’ambiance futuriste de l’architecture suisse, créativité mêlée à la tradition. Les hipsters du cru ont pu toucher, tâter, instagramer les pièces de la nouvelle collection de vêtements de l’automne prochain, présentée en marge de la Fashion Week. Musique pulsée et ceviche en amuse-bouche.

Mit Punkten punkten

Wer hat behauptet, eine Krawatte müsse unbedingt um den Hals getragen werden? Givenchys Creative Director Riccardo Tisci zeigt, dass es auch anders geht: Der Italiener hat das Hauptmerkmal der Club-Krawatte – die feine Musterung – als Inspiration für seine neue Capsule Collection verwendet.