Parmi les heureuses surprises du SIHH (salon International de la Haute Horlogerie), une foule de très belles montres en acier. C’est une excellente nouvelle! D’abord parce que le matériau, décontracté, permet de porter la montre du matin au soir, sans ou avec chichi. Rien de bling, juste de la classe. Ensuite parce que l’acier – forcément ! – est meilleur marché que l’or, ce qui permet des modèles entrée de gamme plus abordables, même auprès des marques de prestige. Hé, une Cartier à 5’850 fr., un chrono IWC à 5’400 fr. ou un calendrier complet avec phases de lune à 4’300fr (Baume &Mercier)… Là, on commence à causer! Les grands noms de l’horlogerie ont longtemps plissé le nez devant ce métal un peu popu, lui préférant la préciosité de l’or ou du platine. Mais le marché actuel force à un brin d’humilité. A mon poignet bat un cœur d’acier…