PANDÉMIE En France, en Italie, aux Etats-Unis et bien sûr en Suisse, l’industrie du luxe souffre des conséquences économiques liées à la crise sanitaire du Covid-19. Mais elle relève les manches pour participer à l’effort de «guerre» et bouleverse ses chaînes de production textile et de parfums. Petit tour d’horizon de ces bonnes volontés.

A Genève, l’entreprise Firmenich, active dans les arômes et les parfums, a livré les premiers litres de son gel hydroalcoolique aux Hôpitaux universitaires de Genève, le 27 mars déjà. A Neuchâtel, c’est le joaillier italien Bulgari qui offre des milliers de flacons de produits hygiénisant provenant de sa manufacture italienne ICR à Lodi, qui normalement réalise les jus haut-de-gamme de la marque.Bulgari & ICR Hand Cleansing Gel

En Italie toujours, Armani a livré plusieurs milliers de combinaisons médicales à usage unique aux établissements médicaux, alors que le designer lui-même a fait des dons de près de 2 millions d’euros aux hôpitaux du Nord de la Péninsule. Dans la région de Pérouse, au centre du pays, les soignants sont livrés en matériel, combi et masques, produits par Prada.

Le groupe LVMH a aussi converti ses usines de parfums, Dior, Guerlain et Givenchy, pour fabriquer des tonnes de gel hydroalcoolique. Le groupe de luxe a également permis l’achat de 10 millions de masques en provenance de Chine pour les établissements de l’Hexagone. Tout récemment, c’est l’unité de production des collections Baby Dior qui a été mise à contribution pour fabriquer des masques blancs bordés d’un liseré noir.

DIOR_COMMITS_IN_SUPPLYING_MASKS_6

 

Chez Louis Vuitton, l’atelier de prêt-à-porter situé rue du Pont-Neuf à Paris, a démarré la fabrication de surblouses pour le personnel de plusieurs hôpitaux parisiens.

LV_covid19_Piotr_Stoklosa_0648_V1

De son côté, le groupe français Kering a aussi aidé à l’approvisionnement en masques et soutenu la recherche pour un vaccin contre le Covid-19 par un don conséquent à l’Institut Pasteur. Ses usines Gucci en Italie, Saint Laurent et Balenciaga en France, ont été réorganisées pour coudre des blouses et des masques pour les personnels de santé.

Quant au diamantaire Graff, c’est par l’intermédiaire de sa fondation qu’il a fait don de 1 million de dollars au Fonds de riposte au Covid-19 en soutien à l’OMS.

Aux Etats Unis enfin, le pays qui est devenu en quelques jours le plus touché par l’épidémie, c’est la marque Ralph Lauren qui fait tourner ses machines pour habiller et protéger les héros de la première ligne sur le front de la pandémie. Sur la page d’accueil de son site internet on y lit: « C’est en étant unis que nous  nous relèverons. »

Par Estelle Lucien