70 ans ça se fête ! Et ce n’est pas Dior qui dira le contraire. Pour l’occasion, la maison de haute couture française publie une collection de sept ouvrages retraçant l’histoire de ses créateurs les plus emblématiques. En décembre, c’est le premier opus dédié à Christian Dior qui ouvrira la marche avant de découvrir dans le courant 2017 et 2018, les livres consacrés à Yves Saint-Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons ou encore Maria Grazia Chiuri.

Fondée en 1947, la maison Dior s’est fait une place dans le monde de la mode dès son premier défilé, le 12 février 1947. Dans les salons du 30 avenue Montaigne, les silhouettes proposées par Christian Dior épatent et surprennent. Amoureux du corps féminin, le créateur dessine des lignes qui soulignent les formes «en huit» des femmes. Le «tailleur bar» présenté ce soir-là devient aussitôt l’emblème de sa première collection intitulée «Corolle». Des vestes aux épaules larges, cintrées à la taille, des jupes mi-mollet, amples et plissées, inspirées des pétales de fleurs. Un style qualifié de «New Look» par la rédactrice en chef du magazine Harper’s Bazaar, Carmel Snow. Deux petits mots qui feront date dans l’histoire de la maison et désigneront dorénavant le trait de crayon de Christian Dior au début des années 1950. Françoise Giroud écrira quant à elle à son sujet: «Inconnu le 12 février 1947, célèbre le 13».

 

Tailleur bar, ligne Corolle, 1947, Laziz Hamani
Tailleur bar, ligne Corolle, 1947, Laziz Hamani

Les années qui suivent confirme le succès des premiers temps. Suite au décès du fondateur en 1957, c’est son jeune assistant, Yves Mathieu Saint-Laurent qui reprend les rênes. Sa collection «ligne Trapèze» en 1958 marquera alors les esprits avant qu’il ne quitte la maison pour faire son service militaire. Ce sera ensuite au tour de Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et finalement Maria Grazia Chiuri de faire perdurer la marque au “D” majuscule.

70 ans d’histoire qui sont à découvrir dans une collection de sept ouvrages édités chez Assouline. Publié en décembre 2016, le premier livre de la série, «Dior par Christian Dior» retrace l’oeuvre du fondateur de la maison entre 1947 et 1957. On découvre alors 345 illustrations de ses modèles les plus emblématiques, le tout commenté par l’historien de la mode, Olivier Saillard. De quoi en prendre plein les yeux en attendant les six autres opus qui verront le jour au cours des années 2017 et 2018.