La vie de tous les jours inspire les designers. La preuve avec ces créations insolites et insolentes.

En août, Raf Simons commercialisait du ruban adhésif à 200 dollars. Servant à ceinturer la taille des mannequins, ce scotch se déclinait en deux versions, noire ou blanche, marqué de différentes inscriptions. Plus tôt dans l’année, c’était la maison Balenciaga qui étonnait avec un cabas bleu ressemblant furieusement à celui d’Ikea mais coûtant 1695 euros – contre 80 centimes

Le premier buzz dans ce genre date de 2010. Pour la collection printemps-été de cette année-là, Marc Jacobs avait créé pour Louis Vuitton un sac directement inspiré du… sac-poubelle. En cuir verni et agrémenté d’anses en cuir, cet objet avait interpellé quant à son goût douteux, mais également pour son prix de 1300 euros.

Pas seulement des sacs

En août dernier, la marque new-yorkaise que toutes les modeuses s’arrachent, Supreme, commercialise une gamme Lifestyle. On y trouve des baguettes chinoises, un cendrier et également une pelle ou un rasoir. Aucun prix n’est communiqué. C’est sans doute mieux ainsi.

Et en juin dernier, c’est Prada qui avait mis en vente sur son site un…trombone. En métal, mais siglé, il n’a pas la même fonction que ceux qui traînent sur les bureaux. Cette version luxe à 150 euros sert en réalité comme pince à billets!