Pour lancer son nouvel espace beauté – le premier en Suisse – la maison Chanel se la joue manif et distribue tracts et pamphlets: «Mettez du rouge et attaquez!» «la beauté descend dans la rue», « défense de ne pas afficher le rouge ». Pour de vrai, le lieu (sis, depuis fin octobre, au premier étage de Bon Génie Genève) est plus pacifique que sa rhétorique: des étagères en laque rouge foncé mettent en valeur les flacons de parfum et les pots remplis de crème magique, créant une bulle d’élégance. Que la rue semble loin, telle qu’elle s’agite derrière les fenêtres, en contrebas… Ce que l’on trouve là, mieux qu’ailleurs? L’entier de l’assortiment beauté de Chanel, y compris les collections éphémères, l’incroyable nuancier de rouge, et aussi les merveilleux Exclusifs, ces senteurs précieuses qui traversent les époques. Pour un cadeau, dans un moment de folie? Le flacon géant de parfum numéro 5, de 900 ml, (près de 5000 fr., OK…): de quoi sentir le bouquet abstrait durant les dix prochaines années…

Plus raisonnablement, une carte de services beauté express (5 à 15 minutes) vous propose un voyage découverte dans les parfums ou les maquillages de la marque. Ou alors on passe aux choses vraiment sérieuse, avec un atelier maquillage pour apprendre à maîtriser les fondamentaux (90 minutes pour 100 fr.) ou carrément la réalisation d’un maquillage de grand soir, avec séances préparatoires et tout le toutim (250 fr.). Le délicieux petit plus? Les emballages cadeaux, même pour les bons, qui transforment chaque babiole en moment de fête. Je crois que je vais m’offrir un rouge à lèvres, juste pour le plaisir de le déballer à la maison…