C’est presque un paradoxe: Ikea, toujours à flairer les besoins des décennies à venir pour les traduire en meubles en kit incontournables, s’offre une énorme vitrine où exposer sa vie-son œuvre florissante de septuagénaire. Le musée qui s’ouvre le 30 juin, riche de 20000 objets, remplit la halle qui a abrité le premier magasin Ikea, dès 1958, à Älmhult. Älmhult? Une petite ville au sud de la Suède, toute proche de la ferme des parents d’Ingvar Kamprad, le fondateur aujourd’hui âgé de 90 ans, baptisée Elmtaryd, elle-même rattachée au village d’Agunnaryd. 4 initiales pour une marque née en 1943 et devenue un empire.

Les 7000 m2 se divisent en trois sections (Nos racines, Notre histoire, Vos histoires). Il y a en outre un espace dévolu aux expositions temporaires (la première scrute la cuisine du futur), une cafétéria servant les spécialités scandinaves – c’est aussi ça le succès d’Ikea – ainsi qu’une boutique remplie d’objets qu’on ne trouve pas en magasin (miniatures d’icônes, petits accessoires, objets inspirés par l’architecture années 50 du bâtiment signé Claes Knutson…) qui permet au visiteur de repartir avec un souvenir.

La cuisine du future d'Ikea
La vision: cuisine du futur version Ikea (by Thomas Sandell/Studio Irvine. © Inter IKEA Systems B.V. 2016)

 

Le canapé iconique d'Ikea: le Klippan né en 1980
Icône: le canapé Klippan né en 1980.

 

encore-mag_Ikea60
Séquence nostalgie: salon Ikea des années 1960.

 

encore-mag_Kemprad
Document d’archives: La famille Kemprad avec le petit Ingvar et ses deux frères…

 

La devise Ikea à l'entrée du musée
La devise: à l’entrée du musée, le visiteur est accueilli par la parole kempradienne.

Nos racines? A vrai dire, ce sont autant celles d’Ikea que les nôtres. La traversée du temps en Suède du XIXe au début XXe, en meubles, images et objets rappelle furieusement nos repères à nous. Exemple, la tournée du laitier, le même qui dépose de la part du très jeune Ingvar des petits objets de papeterie à ses premiers clients… Autre exemple: l’avènement de la cuisine électrique.
Notre histoire? La section commence à l’heure de l’ouverture du premier magasin, en 1958. Catalogues, mobilier, pièces cultes comme la bibliothèque Billy (1979)  ou le canapé Klippan (1980), les produits Ikea s’exposent en une sarabande tournante ou en tableau renversé au plafond. Qui n’a pas chez lui un meuble Ikea? Qui n’a jamais feuilleté un catalogue Ikea? Difficile de ne pas reconnaître un bout de son intérieur ou de celui de ses amis dans ce foisonnement tourbillonnant.
Vos histoires? Ikea s’invite chez ses clients globalisés, explorant leur mobilier et leurs arrangements, traquant leur manière de s’approprier les produits maison, en les transformant, en les détournant, en offrant donc un point de nouveau départ aux designers de la marque. Ainsi tourne le vent chez Ikea.