La nature a pensé à tout. Les végétaux, minéraux, métaux, animaux contiennent de riches substances qu’il ne reste qu’à mettre en… petits pots. Acides aminés, acides linoléiques, sucres, glabidrine, crocine, oligo-éléments, protéines, vitamines… ces richesses intéressent en effet toujours davantage les fabricants de cosmétiques. Selon Petra Huber, professeur en cosmétique et toxicologie à la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), « la branche utilise aujourd’hui de plus en plus de matières issues de ressources renouvelables et malgré tout efficaces ». En dix matières, voici notre démonstration. (Produits de chez Globus photographiés par Douglas Mandry)