La marque suisse de cosmétiques de luxe La Prairie a réussi ce qui semblait impossible: utiliser le rétinol de caviar, sensible à la lumière, pour raffermir la peau.

Il y a tout juste cent ans, au bord du Léman, un jeune médecin n’avait qu’une idée en tête : arrêter le temps. Après de longues années de recherche acharnée, le Dr Paul Niehans (1882-1971) a fini, en 1931, par mettre au point sa thérapie cellulaire révolutionnaire. Une clientèle triée sur le volet, dont l’empereur japonais Hirohito et le pape Pie XII, a bénéficié de soins à la Clinique La Prairie, près de Montreux. L’établissement s’est fait une réputation de lieu où « rajeunir ne consiste pas à donner plus d’années à la vie, mais plus de vie aux années ».

Repousser les frontières

Pour rendre hommage au travail de pionnier du Dr Niehans et en se basant sur la thérapie cellulaire, les scientifiques de la marque de cosmétiques de luxe La Prairie se sont employés à repousser les frontières du possible. La Prairie a été la première à découvrir l’effet raffermissant du caviar, ce qui lui a permis de lancer la collection Skin Caviar. Elle s’est récemment attaquée à un autre problème, a priori insoluble : extraire du caviar le rétinol, un principe actif efficace contre les signes du vieillissement de la peau.
Les molécules du rétinol sont particulièrement difficiles à extraire, car elles ne supportent absolument pas la lumière et se dissolvent dès qu’on les y expose. C’est en imaginant comment créer les conditions idéales d’extraction et de stabilisation de ce principe actif que La Prairie a réussi à développer Skin Caviar Huile de Nuit, la toute première à intégrer le complexe cellulaire exclusif de La Prairie. Elle complète ainsi parfaitement le rituel de soin de nuit Skin Caviar.
Skin Caviar Huile de Nuit aide la peau à se régénérer durant la nuit, au moment où ses fonctions se concentrent sur cette mission. En effet, c’est pendant le sommeil que les processus de synthèse du collagène et de renouvellement de l’épiderme sont très actifs. Mais au même moment, la peau devient plus perméable, ce qui augmente ses pertes en eau. Résultat, petit à petit, son réseau extracellulaire devient moins dense et la fonctionnalité de l’épiderme diminue. Les dommages s’accumulent, entraînant une baisse de vitalité cutanée.

Revitaliser la peau

Travaillant en harmonie avec le rythme circadien naturel de la peau, Skin Caviar Huile de Nuit vient contrer ce processus. Ses lipides forment une barrière temporaire à la surface de l’épiderme, minimisant la perte en eau nocturne. Dans le même temps, la formule active les rituels précédents, intensifiant leur efficacité. Ainsi, rides et ridules sont lissées et la structure de la peau est repulpée et raffermie.
Après un siècle, La Prairie semble réaliser le rêve du Dr Paul Niehans : revitaliser la peau et offrir à ses années davantage de vie.

Nuit profonde et Numérique

Avec l’œuvre «Sense of Blue» de l’artiste numérique français Maotik (Mathieu Le Sourd), la mystérieuse puissance créatrice de la nuit qui a inspiré les chercheurs de La Prairie pour développer Skin Caviar Huile de Nuit prend forme. Depuis une dizaine d’années, Maotik, qui vit à Berlin, crée des paysages en 3D à l’aide d’algorithmes. Il collabore étroitement avec des musiciens, des artistes-interprètes et des scientifiques. «Sense of Blue», une installation vidéo interactive, donne à qui la contemple l’illusion de plonger, grâce à des capteurs de mouvement cachés, dans les profondeurs de la nuit en plein jour. Un univers où un bleu cobalt infini remplace la rationalité du quotidien, cédant la place à une création cristalline. Cette œuvre conçue en exclusivité pour La Prairie a pu être découverte lors d’Art Basel à l’automne 2021. Pour en savoir plus : www.laprairie.com/fr-ch/artists

La Prairie a conçu un flacon innovant pour sa nouvelle Skin Caviar Huile de Nuit, intégrant un contenant noir opaque au récipient transparent bleu cobalt emblématique de la collection Skin Caviar. Cette création sophistiquée de verre dans le verre protège de façon optimale les ingrédients sensibles des influences de l’extérieur.