Posts Written ByRenata Libal

ÉVASION: 10 Hôtels châteaux sous la neige

bph-le-grand-hall-a_0001_daytime-a-v2_mid

GUIDE Découvrez notre sélection de 10 palais d’hiver en Suisse et en Europe où les flocons ne sont pas en option. Ambiance féerique garantie. 1.GRISONS: La démesure assumée du Badrutt’s Palace Hotel La démesure est inscrite dans l’ADN de ce palace, qui depuis 1896 impose son architecture de palais Renaissance format XXL, dominant le lac de Saint-Moritz et toisant les plus hautes cimes grisonnes. Il est lié à la dynastie des Badrutt (Johannes, Caspar, Helen, Andrea… aujourd’hui Anikó) qui ont tour à tour écrit l’histoire de ce lieu hors norme. Cet hôtel grand luxe de 157 chambres, 8 restaurants, satisfait aux souhaits…

James Turrell en 10 ciels

Le Roden Crater, à Flagstaff en Arizona. Dans la région dite «Painted Desert», s’élève le cratère d’un volcan éteint. Au début des années 1970, James Turrell y a passé une nuit à la belle étoile et n’a eu cesse, depuis, d’y acquérir du terrain. Il érige là une sorte de cité à moitié enterrée, qui offre des perspectives vertigineuses.
rodencrater.comEn Argentine, la Bodega et Estancia Colomé dans un domaine viticole situé entre 2300 et 3111 m d’altitude. Les entrepreneurs viticoles suisses, Ursula et Donald Hess l’ont acquis en 1998. Fervents collectionneurs d’art contemporain, ils y ont ouvert, en 2009, un véritable temple consacré à James Turrell.
bodegacolome.comLe Skyspace de Lech Vallon Tannegg, en Arlberg, Autriche. En randonnée dans la région, James Turrell aurait été impressionné par le panorama montagneux de la station de Lech.Avec le «Skyspace Piz Utèr» à l'Hôtel Castell, à Zuoz dans les Grisons, James Turrell propose, une tour que l’on dirait ancienne, en pierres sèches. On y accède, par un chemin méditatif, puis on s’installe sur un banc, les yeux levés. Outre le ciel, des ouvertures latérales cadrent le paysage de mélèzes sous la neige.
hotelcastell.chA Pékin, le temple Dong Jingyuan,  vient d’être restauré et propose un ambitieux programme d’expositions.
Dans le skyspace nommé «Gathered Sky» (sobre cube, sa seule œuvre en Chine), James Turrell propose au visiteur de s’étendre
sur une natte, nuque sur un coussin, et de s’envoler une heure dans le ciel pékinois. Sur fond musical...
templedjy.comAu Japon, Hikari No Yakata. Ce pavillon est une sorte de lieu de méditation et une œuvre d’art, que James Turrell a construit en 2000 en hommage à l’essai «In Praise of Shadows» de Junichiro Tanizaki. La «house of Light», Maison de lumière, est sise près de la ville de Tokamachi, réputée pour ses hivers rigoureux.
hikarinoyakata.comLa serre illuminée, Franklin Park Conservatory and Botanical Gardens, à Columbus dans l'Ohio. La structure victorienne est mise en valeur par un extraordinaire ballet de lumière, dansé par 7000 leds. L’œuvre s’appelle «Light Raiment II».
fpconservatory.orgA Berlin, la chapelle du cimetière de Dorotheenstadt. L'éclairage artistique se pose en référence à la Bible, avec l’idée d’un Dieu source de lumière. Onze ambiances colorées successives emplissent l’espace, jusqu’à faire disparaître la sensation des murs, de l’architecture.
evfbs.deDans le Parc Ekeberg, à Oslo, James Turrell a investi un ancien réservoir d’eau, pour une réflexion sur les couleurs dans notre perception de l’espace: les murs reculent et la pièce semble infinie. Cette œuvre, «Ganzfeld: double vision», est complétée par un skyspace nommé «The Colour Beneath», de conception plus classique, ouvert sur le ciel.Pour la villa 31 de  l'hôtel Amanzoe d'Argolida, en Grèce, James Turrell a conçu «Sky Plain», un pavillon cubique de 6 mètres sur 6, avec une vaste ouverture zénithale. aman.com/resorts/amanzoe

ART CONTEMPORAIN Si les œuvres de James Turrell font l’objet d’un tel engouement, c’est que l’expérience lumineuse proposée est bouleversante pour tous. Par-delà les cultures, les générations, l’érudition, les participants vivent cette plongée chromatique de manière intime, comme une méditation. Depuis les années 1960, l’artiste américain s’intéresse aux sensations induites par la lumière, dans des mises en scène intangibles. Sa série la plus célèbre est celle des «skyspaces», soit des pièces dépouillées avec ouverture zénithale. On y entre comme dans une église, pour se perdre dans la profondeur du ciel ainsi cadré. L’expérience se vit au naturel ou, le plus…